Quid de la Pipistrelle ?

Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Pascal » Dim 15 Mai 2011 07:28

L'information court, la Pipistrelle disparaîtrait. Pas assez d'habitants pour une ComCom (Communauté de Communes).
Ses communes devraient alors choisir, ensemble ou séparément, ce point reste à préciser, à être rattachées au Saintois ou au Bayonnais.
À suivre ici...
Avatar de l’utilisateur
Pascal
 
Messages: 253
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 11:52
Localisation: Les anciennes douches.

Re: Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Pascal » Dim 15 Mai 2011 07:39

Extrait de l'Est-Républicain du 26 avril 2011 : Bainville-aux-Miroirs a fait son choix...
Image
Bainville-aux-Miroirs
Bayonnais ou Saintois ?
Budgets primitifs. Le maire, présente tour à tour les budgets primitifs 2011. Le budget primitif principal s’équilibre,
en fonctionnement à 260.155 €, en investissement à 233.075 € A noter, en investissement une opération de travaux
de réfection de la rue de Lebeuville...
Budgets primitifs. Le maire, présente tour à tour les budgets
primitifs 2011. Le budget primitif principal s’équilibre, en fonctionnement à 260.155 €, en investissement à 233.075 €
A noter, en investissement une opération de travaux de réfection de la rue de Lebeuville, de la route de Montauban etc pour 140.000€ (28.000 € de subventions) ; une opération de mise aux normes de l'éclairage public pour 17.000 €(3.000 € de subvention)
En investissement également une opération de mise en place de mobilier urbain pour 2.000€; une opération de d'aménagement paysager pour 2.500 €; l’achat de guirlandes de Noël pour 4.00O €; une opération de financement du PLU pour 16.000 €.
Le budget primitif de l'assainissement s’équilibre, en fonctionnement, à 20.211 €.
Le budget primitif du CCAS s’équilibre en fonctionnement à 2.084 €.
Le conseil municipal vote à l'unanimité l'ensemble de ces trois budgets.
Nouveau découpage territorial. Le maire rappelle à l'assemblée les informations données au sujet du nouveau découpage territorial et les propositions qui ont été faites par le préfet. Il apparaît que le choix laissé au conseil municipal se résume à s'orienter soit vers le Bayonnais, soit vers le Saintois. Le choix n’est pas simple à faire car si une certaine logique veut que le bassin de vie soit le Bayonnais, une autre argumentation, tout aussi valable, veut que la commune garde des attaches profondes sur le Saintois : syndicat des eaux de Pulligny, perception, canton de Haroué, arrondissement de Nancy, Pays Terres de Lorraine, regroupements scolaires…
Finalement, après un débat très ouvert, le maire appelle chaque conseiller à se prononcer à bulletin secret : dix votants, six voix pour le Saintois, trois voix pour le Bayonnais, un bulletin blanc.
La demande sera donc faite officiellement d'être rattaché au Saintois dans le projet de découpage territorial à venir.
Avatar de l’utilisateur
Pascal
 
Messages: 253
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 11:52
Localisation: Les anciennes douches.

Re: Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Pascal » Dim 15 Mai 2011 07:55

Extrait de l'Est-Républicain du 7 mai 2011 : Lebeuville choisit aussi le Saintois...
Image
Lebeuville
Changement de communauté de communes
Le conseil municipal s'est réuni afin de débattre sur l'évolution de l’intercommunalité en Meurthe-et-Moselle et sur le choix de Lebeuville pour la communauté de communes du Saintois. En préambule...



Le conseil municipal s'est réuni afin de débattre sur l'évolution de l’intercommunalité en Meurthe-et-Moselle et sur le choix de Lebeuville pour la communauté de communes du Saintois.

En préambule, le maire rappelle à l’assemblée la loi concernant la réforme des collectivités territoriales et la rationalisation des cartes intercommunautaires dont le préfet de Meurthe-et-Moselle a en charge l’élaboration pour la Meurthe-et-Moselle.

Il souligne les trois éléments suivants : toutes les communes isolées doivent rejoindre une intercommunalité, les communautés de communes devront compter plus de 5.000 habitants (au moins 9 sont concernées, dont la Pipistrelle qui compte environ 2.500 hab.) et la cohérence territoriale (avec la capacité à porter des projets d’envergure) est fondamentale.

Le maire relate au conseil municipal tous ces éléments et présente les planches cartographiques d’aide à la réflexion (en date du 29 mars 2011) qui lui ont été fournies.

Le conseil, à l'unanimité, décide d’accepter la proposition du préfet pour que la commune de Lebeuville intègre la nouvelle communauté de communes du Saintois et souhaite que toutes les communes de la Pipistrelle intègrent également cette nouvelle communauté du Saintois.
Avatar de l’utilisateur
Pascal
 
Messages: 253
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 11:52
Localisation: Les anciennes douches.

Re: Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Pascal » Dim 15 Mai 2011 08:22

Extrait de l'Est-Républicain du 2 mai 2011
Image
Saintois
La communauté de communes à bout de souffle
Mardi 26 avril, à Haroué, la CCS au bord du chaos a vécu trois heures de démocratie dans la douleur et dans le ras-le-bol général. Première pierre d'achoppement entre le président de la CCS et les élus communautaires, unanimes et majoritaires, celle de l'horaire de la réunion...



Mardi 26 avril, à Haroué, la CCS au bord du chaos a vécu trois heures de démocratie dans la douleur et dans le ras-le-bol général. Première pierre d'achoppement entre le président de la CCS et les élus communautaires, unanimes et majoritaires, celle de l'horaire de la réunion. (14 h 30 ) « C'est un profond mépris pour les actifs », ont souligné les élus. La partie avait donc commencé dans le mécontentement et la colère, avec 48 élus présents… et 18 procurations. On notait la présence de Peggy Wolski, trésorière de la Perception d'Haroué qui a longtemps attendu les budgets… placés en fin de séance par le président.

Les taux d'imposition ont suscité des questionnements. Lu par Gérard Gegout, vice-président chargé de la commission finances, le compte administratif 2010 a été rejeté par 45 non et 20 oui, vote à bulletins secrets. La suite était sans surprise, Le compte de gestion et le budget primitif 2011 ont été tous deux rejetés avec 45 non et 21 oui.

Concernant les ordures ménagères, sujet sensible depuis trois ans, une lettre du préfet au président de la CCS datée du 21 avril 2011 concernant le solde 2009, la redevance 2010 et 2011 a été distribuée par Luc Martin. Dans laquelle était stipulé le rejet de l'appel du président formulé contre la décision du tribunal administratif annulant la délibération concernant le solde 2009, la redevance 2010 et 2011.

La question reste en suspens : « combien devrons-nous payer ? » Le plus surprenant dans l'affaire est le départ précipité de Jean-Jacques Henry vers 17 h 20 et le mutisme des vice-présidents qui venaient d'apprendre la nouvelle en lisant le courrier distribué.
Avatar de l’utilisateur
Pascal
 
Messages: 253
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 11:52
Localisation: Les anciennes douches.

Re: Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Pascal » Dim 15 Mai 2011 08:33

Le Saintois serait-il un bon choix ?...
Le préfet demande la démission du président, celui-ci s'accroche, les comptes sont rejetés...

Pourtant la majorité des communes de la Pipistrelle semblent vouloir y être désormais rattachées...

Chaque commune est-elle libre de choisir son prochain rattachement ?
Il semblerait que ce soit l'ensemble de la Communauté de Communes qui changerait pour une seule et même nouvelle ComCom, à la majorité des choix de chaque commune.

Pourtant, il ressort de récents débats du Conseil Municipal de Roville que le choix de notre commune se porterait vers le Bayonnais...
Est-ce encore possible alors que le Saintois semble majoritairement retenu par les autres communes ?
Qu'en serait-il alors des projets communs : regroupement scolaire, assainissement...?
Avatar de l’utilisateur
Pascal
 
Messages: 253
Inscription: Jeu 25 Mar 2010 11:52
Localisation: Les anciennes douches.

Re: Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Admin » Ven 9 Mar 2012 13:40

Le Saintois, pas glop :!:
Image
Image
Ardoise dans les poubelles
Dans le Saintois, des familles sont dans l’incapacité de payer les 58 € par personne réclamés au titre des ordures. Pour un total de 520 000 €...
TAGS

* Meurthe-et-Moselle |
*
o Faits divers 54 /
*
o Faits Divers |
o A la Une

Les habitants du Saintois n’apprécient guère la facture ! Selon la justice, les redevances votées sont insuffisantes pour couvrir les dépenses d’ordures ménagères. Photo Pierre MATHIS

Les habitants du Saintois n’apprécient guère la facture ! Selon la justice, les redevances votées sont insuffisantes pour couvrir les dépenses d’ordures ménagères. Photo Pierre MATHIS
ARTICLES ASSOCIES

*
« AU 20 janvier 2012, il n’y avait que 17 867 € dans les caisses de notre communauté, alors que les ...

L’inquiétude est vive dans de nombreuses familles du Saintois, depuis qu’un courrier difficilement compréhensible a été déposé dans les boîtes aux lettres des 9 000 habitants de la communauté de communes, début janvier.

« Au village, une mère célibataire de cinq enfants est venue me dire qu’elle était dans l’incapacité de payer six fois 58 € » témoigne Jean-Luc Martin, maire de Benney.

Dans une lettre datée du 10 janvier, Jean-Jacques Henry, président de la communauté de communes du Saintois, réclame en effet à ses administrés 58 € par personne, au titre du solde de la redevance sur les ordures ménagères. Le total représente une somme de 520 000 € !

Il s’agit du solde de la somme due chaque année aux différentes sociétés qui s’occupent des ordures ménagères. Notamment à Veolia Propreté pour un ramassage effectué une fois par semaine (deux fois par semaine à Vézelise), ou à la société Coved pour la gestion de la déchetterie de Tantonville. Soit une facture de près d’un million d’euros par an.

Jean-Jacques Henry décompte ces 58 € en un solde de 9 € pour 2009, de 20 € pour 2010, et de 29 € pour 2011. Mais rien pour l’année 2012.

Et surprise ! Au paragraphe suivant de sa lettre, le président du Saintois annonce à ses administrés la possibilité de demander le remboursement du solde 2 009 et le remboursement du trop payé en 2010. Pour un total représentant une somme de 240 000 €, soit 26 € par habitant. Ajoutés aux 520 000 €, l’ardoise atteint donc 762 000 €

Cette proposition de remboursement découle de l’annulation d’une délibération du conseil de communauté par le tribunal administratif.

En 2009, le préfet a en effet obtenu l’annulation d’une délibération de la collectivité au motif « que la redevance votée était insuffisante pour couvrir les dépenses et les arriérés des ordures ménagères », précise-t-on à la préfecture de Nancy.

Mais « Jean-Jacques Henry n’est pas obligé, aujourd’hui, de proposer ce remboursement. En revanche, les gens peuvent le demander… » poursuit-on en préfecture, où on explique que l’ardoise énorme qui pèse sur la communauté de communes du Saintois « provient de redevances des ordures ménagères sous-évaluées depuis des années… »
Les explications de J.J. Henry

En décembre 2009, Véolia Propreté réclamait déjà plus de 547 000 € à la collectivité ! Jean-Jacques Henry, de son côté, assure qu’il n’a pu réévaluer la redevance des ordures pour cause d’obstruction de son opposition, mais affirme « qu’aujourd’hui, le Saintois n’a plus aucunes créances vis-à-vis des entreprises qui s’occupent des ordures ».

Jean-Jacques Henry a en tout cas perdu sa majorité au conseil de communauté, se voit arrêter un budget d’office par l’autorité préfectorale pour la troisième année consécutive, et se trouve confronté à des demandes répétées de démission de la part du préfet…

Philippe MERCIER

phmercier@voila.fr
Admin
Administrateur du site
 
Messages: 664
Inscription: Ven 20 Nov 2009 18:27

Re: Quid de la Pipistrelle ?

Messagepar Admin » Ven 8 Juin 2012 12:43

Le Saintois, pas glop :!:
Image
Image
Roville-devant-Bayon
Ce sera le Bayonnais

Chaudière salle des fêtes. Le devis de l'entreprise Cuvillez, de Bayon, pour le remplacement de la chaudière de la salle des fêtes est accepté, pour un prix de 14.025 €. Une demande de subvention départementale est faite au titre de la dotation communale 2012. Travaux presbytère...

Chaudière salle des fêtes. Le devis de l'entreprise Cuvillez, de Bayon, pour le remplacement de la chaudière de la salle des fêtes est accepté, pour un prix de 14.025 €. Une demande de subvention départementale est faite au titre de la dotation communale 2012.

Travaux presbytère. Mme le Maire présente le seul devis obtenu pour les travaux à réaliser dans le logement du presbytère, pour un montant total de 8.500 € HT. L'ouvrier communal sera appelé à faire des interventions de démolition, ce qui fera descendre le coût total prévu. Le conseil municipal donne son accord sur l'ensemble de ces prévisions.

Découpage intercommunal. Mme le Maire rappelle qu'après plusieurs réunions, des prises d'information auprès des communautés de communes voisines, et considérant le nouveau schéma de découpage territorial proposé par le Préfet prévoyant le rattachement de la Pipistrelle au Saintois, il fallait se positionner avant le 31 juillet 2011 en donnant un avis circonstancié. Un tour de table permettant à chacun de s'exprimer fait apparaître que deux positions s'opposent : faire le choix du Bayonnais, car c'est vers Bayon que s'organise la vie de tous les Rovillois, ou aller vers le Saintois pour des raisons plus stratégiques d'avenir… C'est vrai que le choix paraissait difficile, car engageant définitivement la commune dans une autre aventure intercommunale.

Finalement, le vote à bulletins secrets a rendu son verdict : huit conseillers se prononcent pour le Bayonnais, quatre pour le Saintois. La notion de bassin de vie et de service immédiat aux habitants a, semble-t-il, été primordiale.

Mais ce n'est qu'un avis : ce sera aux services préfectoraux de prendre une décision définitive…

Voyage avec le CCAS. Le CCAS de Roville organise un voyage au parc de Sainte-Croix le samedi 27 août. Il reste encore une dizaine de places. Les Rovillois sont prioritaires. Pour s'inscrire, s'adresser en mairie.
Admin
Administrateur du site
 
Messages: 664
Inscription: Ven 20 Nov 2009 18:27


Retourner vers La Pipistrelle

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron